15057984_10206448556087725_111359685_n

Prix Podium, concours jeunes créateurs : interview de Manon Vandrisse

Bonjour Manon, pouvez-vous vous présenter ?

En intégrant Esmod, je n’aurais jamais imaginé être capable de réaliser une collection et de la mettre en oeuvre.

Je n’avais jamais cousu ni suivi de cours de dessin : je suis juste passionnée depuis toute petite par cet univers.

Mes sources d’inspiration sont l’architecture contemporaine extérieure et intérieure.

Les créateurs que j’admire sont Phillip Lim, Paule Ka, Barbara Bui, Narciso Rodriguez, Delpozo. 

Pour ma première collection prêt-à-porter haut de gamme KROYWEN (New-York à l’envers), mon objectif est de rendre plus à l’aise la femme où qu’elle soit :

des silhouettes élégantes, féminines et une touche de sportivité.

Quelle est la première pièce que vous avez créée ?

La première pièce que j’ai créée était une jupe à godet en lin enduit lors de ma première année à ESMOD.

Vous avez choisi 3 tenues pour le défilé parmi toute votre collection, comment s’est opéré ce choix ?

Pour ce défilé, j’ai choisi de présenter ma longue robe, ma combinaison short avec le bomber et le manteau avec sa robe.

J’ai choisi ces trois panoplies car se sont ces tenues qui reflètent le mieux ma marque par le jeu de drapé et par des volumes différents.

Quelque chose vous déplait-il dans le monde de la mode ?

Chaque domaine a ses inconvénients et ses avantages. Quand on vit de sa passion rien ne peut nous déplaire à part le fait de ne pas réussir.

Quel est l’élément de vos tenues qui indique immédiatement que cette création est la votre et pas celle d’un autre créateur ?

Selon moi c’est le jeu de drapé, ses codes retravaillés et surtout la matière que nous retrouvons dans la collection : le jersey.

Avez-vous déjà des idées pour vos prochaines collections ?

Évidemment,  je continuerai à m’inspirer de l’architecture tout en gardant mon concept.

Vous avez voulu créer une allure new yorkaise dans votre collection.  D’après vous, la femme new yorkaise a-t-elle quelque chose que la femme parisienne n’a pas ? 

Je trouve en elle une femme indépendante et forte. Elle va à l’essentiel et s’assume. Elle est branchée mais urbaine, c’est une working-girl.

Votre collection fait ressortir le fort caractère de la femme, a-t-elle été pensée à votre image ?

La collection me ressemble, oui, mais j’ai surtout voulu montrer le caractère de la femme en lui-même.

One thought on “Prix Podium, concours jeunes créateurs : interview de Manon Vandrisse

Laisser un commentaire