Les designers de la LFW

“London Fashion Week is so different from any of the others. Compared to the strictness in New York, London seems freer from commercial constraints. Truer to the process, to street style, to a sense of humour.”

Alexa Chung


BURBERRY

ac3322ca19ab11ea68fb01e424491fd6eeb54d9a

“Everyone in England knows about Burberry, and it kind of represents a standard of being well-dressed.”

Tom Odell

A ses débuts : Thomas Burberry fonde en 1891 sa première boutique au Haymarket. Au début du XXe siècle, il crée le logo qui est encore utilisé aujourd’hui, celui du cavalier. Pendant la Première Guerre mondiale son célèbre Trench coat devient l’emblème de la Maison. Le célèbre motif de Burberry apparaît dans les années 1920, et il faudra attendre les années 1980 pour qu’il soit déposé. Son Trench coat est aujourd’hui l’une des pièces de mode les plus iconiques.

Aujourd’hui : Depuis 2018, Riccardo Tisci assure la direction artistique de Burberry. Sa nomination a aussi marqué l’ère d’un nouveau monogramme (qui rend hommage à Thomas Burberry), et d’un nouveau logo. Dans sa première collection, présentée à la LFW de septembre, Tisci a présenté une collection élégante, moderne et raffinée, donnant un souffle nouveau à la marque. Pour sa deuxième collection, la dernière en date, intitulée « Tempest », Riccardo Tisci a tenu à faire de la diversité le maître-mot de son défilé, que ce soit dans le choix des mannequins que dans la proposition de tenues.


ERDEM

Erdem

“Before my sister, Sara, and I went to bed at night, my mom would show us books on Manet and other artists. Even then I was always really interested in how the women looked in the images.”

Erdem

A ses débuts : Erdem Moralıoğlu lance sa marque éponyme en 2005 avec une collection versatile et très féminine. « Reconnu pour son utilisation de textiles expérimentaux, d’imprimés éclatants et de finitions minutieuses, Erdem a créé un monde magnifique mêlant délicat et audacieux. »

Aujourd’hui : Plus récemment, Erdem a multiplié les collaborations, par exemple avec H&M en 2017, et avec Nars en 2018. Il a également élaboré des costumes pour la production de Corybantic du Royal Ballet.


HALPERN

17tmag-halpern-slide-U7UZ-superJumbo

“I am a magpie through and through,” he said. “I think there is something really beautiful and powerful in a type of sparkly protest.”

Halpern

A ses débuts : Michael Halpern a présenté sa première collection en 2016, lors de la graduate collection de Central Saint Martins. C’est là qu’il a tapé dans l’œil de Donatella Versace qui l’a ensuite embauché. L’univers de Michael Halpern est très seventies, avec des couleurs vibrantes et des tenues qui vous donnent envie de danser toute la nuit, comme si on était de retour au Studio 54.

Aujourd’hui : Ses dernières collections ne s’éloignent pas de l’esprit des premières, toujours aussi flamboyantes, disco, très New York pour un designer présentant ses collections à la LFW. Dans sa dernière collection, les volumes étaient très présents, avec de beaux pigments dans les couleurs des tissus, sans oublier sa signature: les sequins seventies.


RICHARD QUINN

untitled-article-1480517123-body-image-1480517482

“I added a few Queeny touches”

Richard Quinn

A ses débuts : En 2016, sa collection de fin d’étude remporte le H&M Design Award, ce qui lui permet une certaine notoriété. Le 20 février 2018, la Reine Elizabeth II assiste à son défilé automne-hiver à la LFW.

Aujourd’hui : Il restera dans les mémoires pour une utilisation de tissus semblables à des papiers-peints, et un style années 1950 ou peut-être 2050.


VICTORIA BECKHAM

sslpj000826_target_beckham_projectbee_portrait_01-423_f3bjpg

“She was so successful as a pop singer, couple with being the wife of one of the world most famous athlete. I think for her to have the courage and tenacity to take on a second career in a world that is not so known for its generosity, I thought that showed courage. She worked incredibly hard, was so involved and the results now are extraordinary.”

Anna Wintour

A ses débuts : Impossible de parler de la LFW sans évoquer les collections de notre chère Posh Spice. Bien qu’elle ait surtout présenté ses collections à la NYFW, ses derniers défilés ont été présenté à la LFW. Victoria Beckham a lancé sa marque en 2008. En novembre 2011, elle remporte le titre de Designer of the Year aux British Fashion Awards.

Aujourd’hui : L’année dernière, Victoria Beckham célébrait les 10 ans de sa marque. Une différence entre ses collections du début ? La sophistication se retrouve dans l’ensemble de ses collections, avec des tissus unis pour la plupart. Ses récentes collaborations sont beaucoup plus streetwear, avec une volonté d’aller sur les terres de l’effortless chic. Dans sa dernière collection, l’univers est assez cinématique, et la collection survole l’essentiel de la garde-robe d’une femme forte, avec des touches seventies et menswear.


VIVIENNE WESTWOOD

The-Rake-Vivienne-Westwood-featuredx-1200x804

“When in doubt, overdress.”

Vivienne Westwood

A ses débuts : Vivienne Westwood est l’une des créatrices à avoir instaurée la légitimité du punk dans la mode. Dans les années 1970 elle commence à créer des vêtements avec son compagnon Malcolm McLaren qui deviendra le manager des Sex Pistols. Son premier défilé officiel n’aura lieu qu’en 1981.

Aujourd’hui : En décembre dernier, Ricardo Tisci annonçait une collaboration à venir avec Vivienne Westwood, en hommage au punk anglais des années 1970. Pour son dernier défilé, Vivienne Westwood s’est servie du podium pour manifester contre le Brexit. En plus de faire intervenir des militants de Greenpeace, elle a fait défiler l’actrice Rose McGowan qui prononçait « We need more heroes » sur le catwalk.


Apolline Victoire

Laisser un commentaire