La mode: entre rupture et continuité

Ma première réaction au show de Saint Laurent Parisa été : « pourquoi ? »
C’est sans doute le défilé qui a suscité le plus d’étonnements : certains ne comprennent pas, d’autres retardent leurs critiques, préférant laisser le temps que la magie opère.
 
La nuit porte conseil dit-on.
Mais la vraie question que cela pose est : Quand un créateur mode, un directeur artistique doit-il suivre les règles de la maison de couture ou s’en défaire ?
Etait-il trop tôt pour Heidi Slimane de présenter une collection Parisian grunge?
 
On ne le saura pas avant quelques mois.
Heidi Slimane n’est pourtant pas le seul à avoir infusé un style plus rock’n’roll à une marque à la réputation précieuse : Karl Lagerfeld aussi l’a fait.
Demandez-vous comment Coco Chanel réagirait à la vue de la collection actuelle.
Trop de plumes, trop de maquillage, trop de froufrous, trop de tout, dirait-elle (Citation du film Coco avant Chanel).
Vous souvenez-vous du micro short en tweed?
Le magazine américain The New Yorker en a fait une jolie couverture, explicite du changement de style de la maison parisienne.
 
Qui cela choque-t-il maintenant ? Pas grand monde.
La collection Saint Laurent Paris Automne-Hiver 2013/2014 marque le début de l’ère Heidi Slimane, une ère de rupture à en croire le défilé.
On imagine que cela fût une lourde décision pour le créateur d’aller dans cette direction, charge à l’équipe Marketing et Communication de convaincre le public.
Nous, on retient que le temps de la Californian girl boho chic est révolu, pour l’instant; Faîtes entrer Courtney Love !
                            Défilé Chanel Automne Hiver 2013/2014                            Saint Laurent Paris Printemps-Eté 2013  

        

           

                         Défilé Chanel Automne Hiver 2014/2014                Couverture The New Yorker, 10 Septembre 2010 

D.K.

Laisser un commentaire