27751497_1764029297237713_7170680203580880136_n

INTERVIEW : WIBES

Dans cette interview nous vous présentons l’un de nos nouveaux partenaires, on vous laisse le découvrir dans cet entretien plus qu’un intéressant pour comprendre comment et pourquoi il a décidé de se lancer dans son projet.

Bonjour, pouvez-vous vous présenter en 5 mots ? 

5 mots… Tout d’abord, je dirais la « Côte d’Ivoire » : j’y suis né et j’y ai grandi. Malheureusement, j’ai dû quitter ce beau pays en 2004 à l’âge de 14 ans. Il y avait des événements anti-français, j’ai donc été évacué de ma maison en hélicoptère par l’armée. Ma maison a brûlé juste après. J’ai un tatouage pour me rappeler de ça. Malgré ces événements, je suis toujours très attaché à ce pays.

Mon deuxième mot est « entreprenariat ». J’ai toujours voulu monter une entreprise. Je ne savais cependant quoi et comment. Mon voyage à Raleigh et la rencontre d’Aurélie, ma compagne, a été un déclic.

Mon 3ème mot est « voyage ». J’ai vécu au Sénégal, à Madagascar, en France et aux Etats Unis. Grâce à mes parents j’ai pu voyager dans plusieurs pays. Cela me tient à cœur de découvrir différentes cultures. C’est ce que j’ai essayé de montrer aussi avec Wibes. Wibes est la mise en commun de deux pays : la France et la Côte d’Ivoire avec une touche de tous les autres pays que j’ai pu découvrir.

Mon 4ème mot est « retard ». Je suis presque toujours en retard, mais avec Wibes je lutte contre cela pour arriver à l’heure voire même en avance ! (rires)

Enfin, mon dernier mot est « indécis ». J’ai beaucoup de mal à me décider mais cela est un réel atout dans la création car je produis plusieurs modèles de ce fait.

Pourquoi avoir décidé de créer ce type de vêtements/ baskets ?

J’adore les sneakers, j’ai d’ailleurs beaucoup de paires chez moi. (rires)
Cependant, lorsque je regardais les différentes marques de sneakers, j’observais une sorte de redondance : il y a peu de choix de couleurs, peu d’originalité.C’est en partant de ce constat que nous avons voulu créer Wibes, pour ajouter un peu d’Afrique à ce monde des sneakers.

Comment définissez-vous votre univers ?

Notre univers est africain, bien sûr, mais aussi moderne et éco-responsable. Wibes célèbre l’Afrique avec l’utilisation du pagne en gardant sa modernité. Nous avons aussi fait le choix de matériaux plus responsables : coton recyclé, cuir tanné sans produits chimiques. Notre marque soutient aussi une association humanitaire qui permet l’éducation des femmes en Côte d’Ivoire.

Avez-vous déjà des idées pour vos prochaines collections ?

Nous allons sortir une ligne d’espadrilles en cuir et en coton pour les beaux jours ainsi qu’une gamme d’accessoires avec le pagne ! Stay tuned…

Y’a-t-il un message derrière votre collection ?

Le message est bien sûr de célébrer l’Afrique. Nous voulons montrer le potentiel de l’Afrique en termes de mode, mieux faire connaître le talent des travailleurs et promouvoir la beauté des ressources qu’ils détiennent.

Quelle serait la collaboration de vos rêves ?

La collaboration de nos rêves est bien sûr celle avec Méta.. (on aime)
Sinon nous aimerions bien faire une collaboration avec Roger Federer. Roger Federer est mon joueur de tennis préféré depuis que j’ai 10 ans ! (rires) J’aime le fait qu’il utilise son argent et sa notoriété pour faire avancer les choses comme il le fait en Afrique où il soutient lui aussi l’éducation.

Quels sont vos projets ?

J’ai deux projets qui me tiennent à cœur. D’une part, je voudrais pouvoir recréer des ordinateurs à partir de composants d’ordinateurs hors service des entreprises pour les vendre en Afrique à des prix abordables. Cela permettrait à plus de monde et surtout à un grand nombre d’entreprises africaines d’être mieux équipés. D’autre part, j’aimerais faire un road trip en Amérique du Sud, ce sont des pays qui m’attirent beaucoup aussi.

 27540410_1762907587349884_570139909814546899_n

 

 

 

 

Laisser un commentaire