Défilé Créateurs : Entretien avec Marine BC, créatrice de MRN

La prochaine créatrice à découvrir lors du défilé Métamorphose le 20 novembre prochain est Marine. Diplômée de l’école ESMOD Paris, Marine est la créatrice de la marque MRN. Son univers est délicat et elle travaille avec minutie dentelles et broderies. Elle présente une partie de sa collection ALLIANCE qui conjugue jeu de matières et transparence.
 
1/ Est-ce que vous pouvez vous présenter ? 
« J’ai étudié 3 ans à ESMOD Paris en spécialité Haute Couture appelée « Couture Traditionnelle ». J’ai ensuite fait un stage chez Laure de Sagazan, une marque de robe de mariée sur-mesure. Suite à ce stage, j’ai rencontré des difficultés à trouver du travail, c’est pourquoi j’ai décidé de créer ma propre marque, qui s’appelle MRN. »
 
2/ Parlez-nous de votre marque.
« MRN, c’est un univers délicat où l’importance est accordée aux matières et aux détails notamment avec un travail de la dentelle et des broderies. Actuellement, la marque est spécialisée pour les femmes mais j’aimerais par la suite développer une collection pour les hommes et dans cet optique, j’aimerais orienter la marque vers le prêt-à-porter plutôt que le luxe. Comme vous l’aurez compris, pour moi, MRN est encore en développement. »
 
3/ Quelle est la première pièce que vous avez créée ? 
« La première pièce que j’ai créée est un blouson réversible. J’avais un tissu que mon père avait ramené du Maroc et je ne savais pas spécialement quoi en faire. Je l’ai regardé pendant plusieurs années et à un moment je me suis dis « Allons-y ! », et je me suis lancée sur une sorte de blouson type teddy. Ce tissu était assez particulier car l’envers et l’endroit n’étaient pas de la même couleur : d’un côté le fond était bleu avec des fleurs dorées et l’autre coté était dorée avec des fleurs noires et il se trouve que ça collait très bien, et voilà comment est né ce blouson réversible. »
 
4/ Comment travaillez-vous dans la création de vos pièces ? De quoi vous inspirez-vous ?
« Je ne travaille pas dans l’ordre « classique » pour créer une pièce, je fais même tout le contraire. Je dessine peu, je fais tout en moulage directement sur mon mannequin, en patron. Je cherche d’abord le tissu et c’est généralement le tissu qui m’inspire une idée. Je m’attarde beaucoup sur les détails, si je trouve un tissu brodé avec des dessins, ça va m’inspirer une idée pour le placer sur une pièce. »
 
5/ Est-ce que toute ta collection va défiler ? Comment as-tu choisi les pièces pour le défilé du 20 novembre ?
« Pour le défilé, j’ai choisi de présenter un de mes projets dont le thème était Haute Couture. C’est une collection composée de 5 looks : l’idée directrice de cette collection, c’est le jeu de transparence et le mariage des matières. »
 
6/ Vous semblez utiliser beaucoup de dentelles dans vos créations, pourquoi ? 
« Je travaille avec la dentelle car je trouve que c’est un tissu qui apporte une touche « en plus » : je trouve qu’une robe avec une touche de dentelle, ça donne tout de suite une pièce délicate et sophistiquée. J’aime aussi travailler avec la transparence de la dentelle : quand elle est bien placée, la dentelle apporte vraiment quelque chose en plus à une pièce. Je pense aussi que le coté « oriental » joue aussi : le fait que mon père soit marocain a inconsciemment joué dans mon univers. »
 
7 / Avez vous des coups de cœur récents pour des créateurs ? 
« Depuis très longtemps, il y a 3 créateurs que j’adore, il s’agit d’Alexandre Vauthier, de Zuhair Murad et d’Elie Saab. »
 
8/ Quelles sont vos futurs projets ? 
« Je suis actuellement entrain de créer mon site internet. En parallèle, j’aimerais me spécialiser dans le prêt à porter pour proposer des vêtements un peu plus accessibles mais toujours sur-mesure. »
 
En attendant de retrouver les créations de Marine sur le catwalk de Méta le 20 novembre prochain, je vous invite à la suivre sur Instagram pour suivre son développement : son compte @_mrnsc_ .
Encore merci à Marine pour nous avoir accordé cette interview. 

 

Métakiss 😘

Oulfa

Laisser un commentaire